Aller au contenu

Cueillir les trésors du printemps dans nos pelouses et nos forêts

Les amateurs de pelouses vertes et bien tondues sont souvent désespérés en voyant pissenlits et pâquerettes couvrir le fameux gazon. Savent-ils que ces plantes sont des trésors ? Avec les pissenlits (dit cramaillot ou cromaillot en franc-comtois) nous pouvons presque rivaliser avec les abeilles en fabriquant de la cramaillotte. Avec les pâquerettes, nous préparons un macérat huileux et un baume, aux vertus équivalentes à l’arnica. C’est pour cela qu’on l’appelle aussi arnica des plaines ou petit arnica.

Quant à nos forêts, après la cueillette de l’ail des ours et des asperges, nous pouvons régaler les papilles de nos familles et de nos amis.

Pissenlits et pâquerettes

Avez-vous testé la cramaillotte ? le macérat huileux de pâquerettes ? Maria vous confie ses recettes , On ne réussit jamais de la même façon, mais quel délice ! La cramaillotte ressemble au miel, quant au macérat, il sera la base d’un baume idéal pour soulager les entorses et douleurs musculaires. La pâquerette est aussi appelée « petit arnica ».

L’ail des ours

C’est Joëlle qui nous a emmenés jusqu’à ce joli petit coin de bois, tapissé d’ail des ours. La promenade en forêt était magnifiquement plaisante. Avant de cueillir les feuilles, Joëlle nous a demandé de les froisser pour bien vérifier qu’elles sentaient l’ail. Même dans la nature, il faut se méfier des faux-amis, comme la feuille de muguet par exemple 🤔Et de retour à la maison, chacun, chacune a préparé pesto, beurre d’ail… Vous pouvez tester les recettes de « La ruche qui dit oui « .

Les asperges des bois

Avant de découvrir les asperges, qui poussent à foison près de la fontaine pétrifiante de Bourogne, Joëlle nous a montré des asperules que nous avons cueillies pour faire du vin de mai. Nous sommes à la recherche d’une bonne recette.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

huit − 3 =

%d blogueurs aiment cette page :